La vigne, un des derniers sanctuaire du travail brut, l’homme au contact des choses, dans l’emprise des éléments naturels, armé d’un seul outil.
Le vigneron, là, demeure un personnage hors du temps, planté dans son terroir.

La taille est un exercice répétitif où à chaque pied il impose un choix et dompte la plante.
La vigne incarne la civilisation !